Galerie Racont'ARTS

13 Quai de la Pêcherie

69001 LYON

France

09 70 35 54 22

Horaires d'ouverture

  • Lundi : Fermé
  • Mardi : 11h00 - 19h00
  • Mercredi : Sur rendez-vous
  • Jeudi à vendredi : 11h00-19h00 samedi : 11h00-13h00 - 14h30-19h00 dimanche : 11h00-13h00

Galerie d’art à Lyon

Céramique

Valerie Blaize

 Les œuvres de Valérie Blaize  sont des pièces uniques réalisées en céramique. Narratives et singulières , d'une écriture graphique poétique et enjouée elles sont une représentation très onirique et personnelle de l’univers intime de cette artiste.

La démarche artistique de cette plasticienne repose essentiellement sur un travail d’expérimentation graphique influencé par la figuration narrative mêlée à de nombreuses références surréalistes .Ses compositions systématiquement réinventées rappellent son intérêt particulier pour le travail introspectif de Sophie Calle .

Florence Bruyas

La terre a une sensibilité qui me permet dans un dialogue quotidien avec la matière de donner corps à mon présent .

Lorsque je dialogue avec elle, elle a cette faculté à me rendre vivante, elle donne à mon corps sa réalité physique .....

Alors je suis  face à face .......

Je parle de ma fragilité pour être plus forte, je parle d’identité

pour me rencontrer, je parle avec la terre pour me raconter.

Joëlle Grosbot

Olivier Verneau

Olivier Verneau est né en 1969  à Versailles.

Après un parcours littéraire , il exerce sa profession auprès d’enfants sourds comme interprète de signes durant de nombreuses années.

Sa vocation de céramiste est née il y a une dizaine d’année d’une visite au musée  Calouste Gubenkian à Lisbonne devant des céramiques mauresques.

Il décide d’en faire son métier. Il apprend les différentes techniques au CNIFOP à St Amand en Puysaye et quitte Paris pour ouvrir  son atelier dans les Cévennes  et réaliser ses propres créations.

Le noir de la terre, le blanc de la porcelaine composent la palette de son œuvre.Olivier Verneau joue avec les effets de matières, le mouvement, les ruptures et les déchirures.

Ses effets de textures et de finesse créent une œuvre singulière et sensible.

Elodie chanu

BÉATRICE BRUNETEAU

L’univers de Béatrice Bruneteau est celui des paysages naturels sauvages, où se mêlent végétation et roches, neige et glace. Sculptures et installations murales sont abordées par l'assemblage et la superposition de matières, créant des jeux de texture dans une palette chromatique aux accents organiques, dans les bruns, blancs et gris.

Chaque pièce, unique, est entièrement faite à la main par l’artiste dans son atelier d’Asnières, à côté de Paris. Les matières premières : grès, porcelaine, oxydes, émaux…. sont soigneusement sélectionnées et mises en œuvre dans le respect des savoir-faire de la céramique. 

Architecte de formation, Béatrice Bruneteau a appris les techniques de la céramique à Sèvres il y a une dizaine d’années. Son travail a été récompensé en 2009 par le prix SEMA 92 de la création contemporaine, et le prix « La Relève » d’Ateliers d’Art de France.

Jean-Marc Fondimare

Une matière de prédilection :La porcelaine, qui sous les mains expertes du céramiste Jean-Marc Fondimare, se transforme en gobelets et luminaires contemporains.

Un quotidien transformé grâce à ces beaux objets signés aux lignes épurées et graphiques.

« Enfant, les nombreux séjours en Puisaye, haut lieu de l'histoire potière, ont permis un premier contact avec l'argile ...
Autodidacte, j'ai travaillé pendant une année et demi dans l'atelier de Patricia Vieljeux où j'ai pu découvrir différentes possibilités de façonner la terre.
J'ai également été stagiaire chez Ulrike Weiss qui m'a permis de perfectionner la fabrication des moules en plâtre.
Après avoir expérimenté le tournage, c'est finalement vers la technique du coulage que je me suis orienté ...
Fasciné par la jeune scène de la céramique anglaise qui n'hésite pas à expérimenter différents types de moules, j'ai coulé mes premières pièces dans du papier.
Dans ce cas, la pièce est cuite dans son moule ... à une température de 1280°, celui-ci brûle complètement.
Et puis je me suis tourné vers une méthode de coulage plus classique, dans des moules en plâtre ...
Quelque soit le type de moule utilisé, la porcelaine doit être liquide (on l'appelle alors barbotine) et extrêmement bien mélangée afin d'être parfaitement homogène.
Mes recherches s'orientent aujourd'hui vers d'autres types de moules éphémères qui permettent de mettre en oeuvre des pièces uniques ... »

Nathalie Audibert

Céramiste

Fascinée par le monde minéral depuis toujours, Nathalie Audibert, est céramiste de profession et de passion. Géologue dans l'âme et de par sa formation initiale en France et en Australie, elle aime découvrir et travailler différentes argiles, en connaître les origines et trouver la façon de mettre en valeur leurs personnalités propres.

Que ce soit au plan personnel ou professionnel, sa relation étroite à la terre est toujours restée vive. Depuis l'enfance, elle a en effet gardé intact cet émerveillement pour les roches de toutes sortes. Elle récoltait notamment des argiles au bord des chemins et modelais des personnages qu’elle cuisait dans la cheminée familiale. C’est pourquoi, En parallèle de sa thèse, elle étudie la transformation et la fusion des roches situées à grande profondeur dans l’écorce terrestre.

Des années après l’obtention de son doctorat en géologie, les circonstances ont voulu qu’elle investisse son énergie sur les terres familiales. Pendant un peu plus de 5 ans, elle exploitait un domaine viticole en Provence avant de revenir aux sciences de la Terre en intégrant les équipes du Bureau de Recherches Géologiques et Minières (BRGM).

lle a par ailleurs début de l'année 2006, franchi la porte de l'atelier terre Croix-Baragnon à Toulouse. C’est ici que tout s'est imposé comme une évidence et qu’elle a commencé son parcours pour devenir ce dont elle a toujours rêvé : être potière.

Depuis 2010, Nathalie Audibert suit l’enseignement de Rizu Takahashi, un artiste céramiste japonais, culture qui l’inspire énormément. Enfin, en Mai 2011, elle s’installe officiellement en tant qu’artiste céramiste.

Elle travaille en effet plusieurs porcelaines selon les qualités recherchées (plasticité, blancheur, translucidité, etc.) ainsi qu'un grès rouge chamotté et engobé à cru à la façon de la terre vernissée. Certaines pièces sont travaillées à la plaque mais la majorité voit le jour sur le tour de potier. Le tournassage est réduit à son minimum afin de garder toute la spontanéité et la vie données par le travail de la main au moment du tournage.

 Coralie Seigneur

 Céline Dodelin

Marie Mora

Sylvie Villepontoux

Daniela Schlagenhauf

N’hésitez pas
à nous joindre

pour en savoir plus.