13 Quai De La Pecherie

69001 LYON

09 70 35 54 22

Bijoux de Créateur

Tzuri Gueta

Créateur d’un univers poétique et mystérieux où la technologie se marie merveilleusement avec l’art et la nature

Tzuri Gueta est designer et ingénieur textile diplômé du Shenkar College de Tel Aviv. Après avoir travaillé longtemps à Paris avec les grands noms de la haute couture : Mugler, Lacroix, Gaultier …  il commence en 2003 ses recherches autour du mélange de textiles et de matières synthétiques , il mêle art et technologie en inventant la dentelle siliconée qui lui offre un terrain d’expression immense.

Cette matière surprenante à la frontière avec la sculpture  lui permet de s’épanouir dans le bijou, le design et la haute couture..

 Il puise son inspiration dans l’environnement naturel végétal, minéral et animal.

Son procédé innovant et breveté en 2005 lui a permis d’acquérir une notoriété internationale dans le design textile, mais aussi de collaborer avec de nombreuses maisons de haute-couture françaises et étrangères.

La galerie expose ses collections de bijoux  et ses fabuleuses lianes, objet design évoquant le monde marin cher à Tzuri Gueta.

 

 

 

La Molla

Tiziana REDAVID

Créatrice des bijoux LA MOLLLA

Au mois de février 1987, Tiziana REDAVID, étudiante en architecture à Turin, est frappée par l’analogie des ressorts (molla en italien) avec les ornements africains et plus encore par la faculté de détournement de ce matériau industriel en bijou.

Tiziana crée alors un bracelet composé de 97 ressorts en acier inoxydable, clin d’œil à l’année de lancement.

La finesse de leur texture évoque la soie et leur légèreté contraste étonnamment avec leur nombre. Le bracelet sera lancé à Paris et devient en quelques mois un phénomène de mode à Londres, New York, Tokyo, Los Angeles et Moscou.

Les magazines de mode lui attribueront le titre de «bijou de cette fin de siècle».

Depuis, la créatrice n’a cessé de confirmer son talent en nous présentant chaque année de nouvelles collections où se mêlent harmonieusement force, créativité, élégance et esthétisme.

Les lignes architecturales et épurées de ces bijoux ont participé à leur reconnaissance internationale.

 

LIEUX D’EXPOSITIONS

MoMA New York Museum

Musée Guggenheim de Bilbao

Fondation Gianadda à Martiny en Suisse

Victoria and Albert Museum à Londres

Art Institut of Chicago

Musée des Arts Décoratifs à Paris

Beaubourg

MAMAC de Nice

MAC de Strasbourg

MAM de St Etienne

                                                                                                 Nelly Chemin

                                                                                       Andrea Vaggione

 

                                                                                      

 

                 SOANDSO                                                                      

 

Parée du sceau impalpable des voyages,  SOANDSO a pour tout poinçon l'inspiration de sa créatrice et une noblesse artisanale, authentiquement Française.

 Le chatoiement précieux de l’Inde du Nord, les cieux limpides du Bhoutan, les dunes rouges de la Namibie… Ici ou là, des pierres précieuses, des étoffes… Mais aussi un oursin, une brindille, un caillou .Les collections Soandso allient brut et raffiné pour créer de subtils contrastes.

                                                                                       Marianne Lindh

 

                                                                                     

 

Ces bijoux d'origine laponne (Samie) sont faits à la main et ont une tradition qui remonte au XVII ème siècle. Ces bracelets sont en peau de renne, teintée dans des solutions végétales. les tresses et ornements sont faits en fil d'étain et d'argent(4%).

Les boutons sont en bois de renne.

                                                                                      Elise Desbat

 

                                                                                     

 

                     Elise Desbat

 

Diplômée des arts appliqués, Elise Desbat s’est intéressée au rapport espace/plan/volume appliqué au textile eu au stylisme en décoration avant d’orienter sa recherche en 2006 dans le bijou en développant un principe unique d’assemblage de pierres insérées dans du caoutchouc.

La galerie expose ses bijoux en pierres semi précieuses (agate, nacre, jade, corail ou pierre de lave).

Les techniques s’apparentent à celles de la sculpture, avec un travail permanent sur l’articulation entre le plan et le volume, la recherche de l’équilibre des densités, l’émergence formelle par l’évidage de la matière.

Elise Desbat réalise ces pièces grâce à un ajustement précis des poids des pierres et des tensions du caoutchouc, les contraintes de ces matériaux demandent une technique parfaitement maîtrisée.

.

                                                                              Amandine Meunier

                                                                           

Diplômée de l'école des Arts Décoratifs de Strasbourg et de la Gerrit Rietveld Academie d'Amsterdam, l'artiste plasticienne Amandine Meunier propose à la galerie un travail sur l'objet porté qui découle de ses installations artistiques :Sculptures de peau en chambre à air avec des pièces uniques entièrement dessinées puis ciselées à la main par l'artiste.

Ce matériau du voyage, souple, graphique et très résistant, vient sculpter son dessin sur le corps en dentelle élastique, avec une attention particulière portée à l'habillage de la nuque.

S'inscrivant dans la démarche du 'Upcylcing' en redonnant de la valeur à un matériau laissé pour compte, elle propose un bijou unique, Corail, gingko, branchage s’invitent à fleur de peau, d’autres sculptures plus graphiques inspirées du monde organique et minéral sont également visibles à la galerie.

« J’aime donner à cette matière robuste une seconde vie pleine de raffinement et de délicatesse. »

Poète des formes légères et fragiles, Amandine Meunier s’empare de matériaux trouvés au hasard de ses pérégrinations - Papiers, textiles, filets de pêche, semelles, métal, chambre à air. D’un geste créateur intensif, minutieux, presque obsessif, elle recherche la trace de la main, là où l’incident contrarie la perfection, et fait surgir la magie de l’objet. Son regard cueille, fragmente, recompose des impressions, des sensations, des émotions.

Elle repousse les limites, entrelace les cultures, les identités. Son âme nomade l’emmène dans des terres inconnues, qu’elle se plait à explorer au fil de ses œuvres . Elle se laisse aller au déracinement tout en le provoquant.

Artiste en perpétuel mouvement, elle déplace l’objet, le replace en équilibre, à cheval sur des frontières fugaces.

Karin Espinosa

 

                                                                              Maria Calderara

Maria Calderara est une créatrice et architecte vénitienne talentueuse basée à Milan.

Ses collections sont intemporelles, graphiques et étonnamment légères, les bijoux se font parfois précieux, mélangeant la tradition du verre et un design innovant, ou prennent des allures de sculptures avec des contrastes de matière, des accumulations surprenantes travaillées à la main dans un atelier à Venise.

                                                                              Marianne Olry

Marianne Olry est spécialisée dans le travail de la résine depuis 1986. cette substance fascinante n'a plus de secret pour cette créatrice hors norme qui se consacre désormais qu'à la création de bijoux, des pièces uniques faites entièrement à la main, après avoir travaillé pour Dior, Thierry Muggler et participé à de nombreuses expositions.

"Trente années dédiées au bijou avec la liberté en filigrane.La liberté, car rien de plus facile à transporter et troquer qu’un bijou.Pratique, idéale aussi pour qui, comme Marianne Olry, a le goût de la transhumance. Une vie entre Paris - point d’ancrage rassurant, avec cet atelier hérité deson père artisan photographe où la résine peut prendre forme au coeur de la cité ; et Marseille, méditerranéenne et vibrante, source d’inspiration où reflet et lumière, entament un dialogue maritime avec le minéral et puis les forces telluriques de la Bretagne, décor des vacances enfantines où se mêlent contes et légendes ancestraux.

Depuis, une nouvelle vie s’entame à Bérulle, village champenois inscrit  dans un écrin de verdure.La liberté, offerte par un matériau versatile qui se prête à mille transformations et ouvre le champ des possibles du fait main. Bien plus malléable et moins contraignante que le verre pour une autodidacte, la résine en a toutes les qualités de transparence.

Des bijoux chaleureux qui interpellent et provoquent des réactions amicales. Textures sensuelles, reflets étranges, couleurs fascinantes, lumières irisées. Les collections s’enchainent et se répètent parfois dans une grande boucle créative car  il ne faut jamais laisser une bonne idée de côté . Un art du recyclage bien dans l’air du temps qui rencontre un public transgénérationnel et fidèle, sans cesse renouvelé."

Catherine Dauriac